Un décret modifie les critères d'éligibilité au crédit d'impôt des dépenses de création, d'exploitation et de numérisation d'un spectacle vivant musical ou de variétés.

Il remplace la référence à la production de spectacles n'ayant pas comptabilisé plus de 12 000 entrées payantes pendant les 3 dernières années par 2 nouveaux critères cumulatifs reflétant les conditions réelles de production des artistes émergents, s'ajoutant aux critères existants.

Pour rappel, ces critères sont :

  • un spectacle comprenant 4 représentations au minimum dans au moins 3 lieux différents ;
  • un spectacle dont la présentation est effectuée dans un lieu contenant un nombre de personnes maximum.