Suite à la plainte de deux associations, rassemblant 9 974 signatures, la CNIL1 a condamné Google à payer une amende de 50 millions d'euros. En cause : le système Android pour smartphone, développé par Google.

La CNIL a analysé le parcours d'un utilisateur souhaitant se créer un compte Google et a constaté des manquements graves et sérieux.

Au sens du RGPD2, le consentement doit être un acte positif et doit être recueilli spécifiquement pour chaque finalité, ce qui n'est pas le cas sur Android.

L'utilisateur n'a qu'un choix : accepter ou refuser en bloc, donc ne pas créer son compte.

Il est également reproché un manque de transparence et d'information sur la façon dont les données sont récoltées et utilisées.

1 : CNIL : commission nationale de l'informatique et des libertés
2 : RGPD : règlement général de protection des données personnelles