Très attendu dans le milieu du sport professionnel, un décret permet désormais aux clubs, ligues, fédérations et associations sportives de conclure des contrats d'image avec leurs sportifs ou entraîneurs professionnels.

Ces contrats doivent leur permettre de verser plus d'argent à leurs joueurs les plus célèbres, sous forme de redevances, avec un niveau de cotisations patronales réduit.

Un tel système donne la possibilité aux clubs et aux sportifs de dissocier la prestation sportive de la prestation commerciale.

Le ministère chargé des sports a précisé que le dispositif devra faire l'objet d'un accord ou d'une convention par discipline sportive « afin de définir le plafond de la redevance susceptible d'être versée ainsi que la rémunération salariale minimale à partir de laquelle le contrat de redevance peut être mobilisé ».