La loi Avenir professionnel a remplacé le droit individuel à formation (DIF) par le compte personnel de formation (CPF).

Une ordonnance publiée dans le courant de l'été a apporté des précisions.
Les droits acquis au titre de l'ancien DIF ne seront pris en compte dans le CPF qu'après avoir été inscrits par leur titulaire sur la future application CPF, et ce, avant le 1er janvier 2021. Faute d'avoir été inscrits, ils seront perdus !

Par ailleurs, le CPF reste mobilisable par les demandeurs d'emploi mais uniquement en financement de formations certifiantes ou directement reconnues comme éligibles.

* L. n° 2018-771 du 5 sept. 2018, JO du 6