La loi « pour une République numérique » est publiée. Parmi les mesures destinées à faciliter l'accès des citoyens au numérique, certaines sont relatives à l'accessibilité des publics fragiles.

Ainsi, les personnes handicapées doivent pouvoir accéder aux sites internet publics et aux services téléphoniques : pour ces derniers, la loi crée une obligation de fourniture de traduction écrite simultanée et visuelle en langue française. La carte « mobilité inclusion » remplacera les cartes de priorité, de stationnement et d'invalidité, et sera fabriquée da manière numérique.

Par ailleurs, les personnes ou familles éprouvant des difficultés financières particulières qui ne peuvent payer leur connexion Internet pourront demander au FSL (Fonds de solidarité logement) une aide pour faire maintenir cette connexion.