Toutes les options d'accessibilité du site associathèque | Raccourci vers le menu de premier niveau | Raccourci vers le menu de second niveau | Raccourci vers le contenu principal | Raccourci vers le formulaire d'identification | Raccourci vers la recherche | Raccourci vers le pied de page

Newsletter

Communauté


Contactez-nous

Contact

Des remarques,
des suggestions ?

Association La Nuitée

Témoignage de Caroline CHAUDOT, 21 ans, Présidente de l’Association La Nuitée depuis quelques mois, et étudiante de l’ESCEM TOURS-POITIERS, campus de Tours, en 2ème année.


Caroline, pouvez-vous nous présenter l’association La Nuitée ?

L’objet de l’association est la gestion d’un foyer d’accueil de nuit pour femmes en difficulté. Le foyer peut accueillir 15 femmes chaque soir, il est ouvert de 19h à 9h (11h le dimanche et jours fériés) toute l’année. Nous disposons de 7 chambres doubles et une chambre simple pour les accueillir. Le foyer leur met à disposition de quoi manger, dormir, se laver (les besoins primaires) et reconstruire le lien social qui s’effrite entre elles et le reste du monde.

L’association est composée de 13 étudiants de l’ESCEM de TOURS : 9 sont en première année, 4 en deuxième année. Les membres du bureau (Président, Trésorier, Secrétaire, Vice-président) sont ceux de deuxième année déjà présents dans l’association dès leur première année.

L’association emploie deux salariés en CDI, effectif complété entre mai et septembre par un troisième salarié en CDD à temps partiel (les étudiants étant en stage, nous ne pouvons assurer les nuits).


Quel est le lien entre des étudiants et l’association La Nuitée ?

L’association LA NUITEE, créée il y a 18 ans par des étudiants de L’ESCEM TOURS-POITIERS, est ainsi gérée et dirigée depuis toujours par des étudiants de l’école de Commerce.

L’ESCEM, école supérieure de commerce et de management, invitent les élèves de leur école à se mobiliser pour des projets mettant les étudiants en situation d’agir. Qu’ils soient liés aux événements de l’école ou de type sportif, culturel, à caractère économique, les projets opérationnels sont l’occasion de travailler en équipe, de se fixer un objectif à atteindre, de se confronter à la réalité et d’évaluer les résultats de son action.

Ces projets opérationnels, encadrés par un professionnel tuteur, sont réalisés tout au long de la première année d’école, engagement qui peut se poursuivre en deuxième année, et font l’objet d’évaluations régulières.

Notre parcours à l’ESCEM nous conduit à prendre toute notre place dans l’économie sociale et solidaire. Plus qu’un élément de pédagogie, gérer l’association La Nuitée est devenu pour nous l’occasion d’apprendre et construire un véritable dialogue social. Tremplin pour la réinsertion, symbole de la solidarité mais aussi témoignage de la précarité, la Nuitée se veut une réponse estudiantine (même si elle est modeste) aux femmes souvent blessées par la vie. Notre implication est liée à notre conviction personnelle, pour avoir une écoute dépassant les préoccupations de l’étudiant nanti. Notre intervention vise à redonner du souffle à des personnes fragilisées.


Comment gérez-vous votre association ?

L’association LA NUITEE nous relie tous mais chacun a un rôle différent. La seule constante entre les 9 élèves de première année et les membres du bureau est que nous devons tous assurer des permanences au foyer pour accueillir les femmes durant la nuit (les 2 salariés que nous avons en CDI réalisent 5 nuits par semaine). A raison de 2 nuits par semaine réalisée par les étudiants (2 étudiants par nuit), chacun réalise environ 1 nuit toutes les 3 semaines environ.

Les premières années qui découvrent le fonctionnement de l’association s’occupent de différents pôles : communication, animation, logistique, partenariat, prospection, le tout représente pour chacun 2 h par semaine en moyenne + participation à une réunion hebdomadaire le jeudi après-midi, réunion réunissant les salariés, les premières années et les membres du bureau afin de faire l’état des lieux des situations des femmes accueillies, les plannings des nuits et le fonctionnement global de l’association (2 h par semaine).

Les membres du bureau (Président, Trésorier, Secrétaire, Vice-président) ont des responsabilités différentes (je suis par exemple plutôt une manageuse d’équipe et employeur de deux salariés) qui nécessitent du temps et une organisation sans faille puisque parallèlement à ce poste, nous avons tous des obligations en tant qu’étudiants (heure de cours, travail...).

Ces différents rôles au sein de l’association permettent une meilleure gestion de l’équipe et permettent d’optimiser le travail de chacun. L’équipe au grand complet est cependant à chaque fois sollicitée et mobilisée lors de prises de décisions importantes ou lors de gros évènements.


Quelles sont les ressources de votre association ?

Notre principal financeur est bien entendu la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS). Nous obtenons aussi des aides de différentes communes et organisations. A la demande de la DDCS, notre capacité d’accueil est passée de 13 à 15 femmes chaque soir pour pouvoir accueillir toujours plus de femmes, et nous n’avons pas fermé le foyer durant le mois d’août 2010 contrairement à 2009. Nous avons ainsi des dépenses plus importantes qu’auparavant, alors que les recettes, elles, n’ont pas augmenté (notamment la subvention de la DDCS, qui reste la même qu’en 2009). Nous sommes donc à la recherche de ressources complémentaires. Nous avons d’ailleurs déposé une demande à la fondation jeunes du Crédit Mutuel du Centre...


Un mot pour conclure ?

Je pense que tous les membres, et même les anciens, seront d’accord avec moi pour dire qu’en s’engageant à La Nuitée, nous nous sommes engagés avant tout par conviction pour l’action que nous menons, et par envie d’être utile pour l’autre, chose qui n’est arrivée que très rarement finalement ces 21 dernières années.

Plus personnellement, même si je sais que la fin de mon "mandat" est encore loin (en avril), je redoute déjà ce moment. Passer la main va être un peu difficile je l’admets, même si je sais de toute façon que je resterai extrêmement proche encore de la Nuitée, même lorsque j’aurai quitté l’école. La Nuitée nous a tous changé, on n’oublie jamais ce genre d’expérience qui marque à vie.


La Nuitée

Siège social :
1 rue Léo Delibes
37000 TOURS

Foyer :
4 rue Frédéric Sauvage
37000 TOURS


Témoignage recueilli par Richard Ancelin et Sylvie Porte à Tours, le 17 novembre 2010.


Retour aux témoignages