Toutes les options d'accessibilité du site associathèque | Raccourci vers le menu de premier niveau | Raccourci vers le menu de second niveau | Raccourci vers le contenu principal | Raccourci vers le formulaire d'identification | Raccourci vers la recherche | Raccourci vers le pied de page

Qu’est-ce que le bénévolat ?

Un bénévole n'est pas non plus...

Un bénévole n’est pas un volontaire

Le volontariat associatif, aujourd’hui désigné sous le terme d’engagement de service civique, a pour objet l’accomplissement d’une mission d’intérêt général, n’entrant pas dans le champ d’application du volontariat de solidarité internationale, et qui revêt un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel ou qui concourt à la mise en valeur du patrimoine artistique ou à la défense de l’environnement naturel, des droits et de la diffusion de la culture, de la langue française ou des connaissances scientifiques.

Le volontariat associatif s’exerce dans le cadre d’un contrat à durée déterminée qui ne crée pas de lien de subordination à la différence du contrat de travail. Néanmoins, il a été jugé que la seule signature d'un contrat dit de bénévolat entre une association et une personne n'ayant pas la qualité de sociétaire n'exclut pas l'existence d'un contrat de travail, dès l'instant que les conditions en sont remplies (Soc. 29 janvier 2002, pourvoi n° 99-42.697).

Bon à savoir

Bon à savoir

Le service civique – devenu le service civique universel depuis le 1er juin 2015 – permet à tous ceux qui le souhaitent de s’engager pour une durée de 6 à 12 mois dans une mission au service de la collectivité. Plus particulièrement, le service civique s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans (ou 30 ans pour les jeunes reconnus handicapés). Les missions effectuées dans ce cadre sont indemnisées par l’État à hauteur de 470,14 € nets par mois (indemnité à laquelle peut s’ajouter une bourse d’un montant de 106,94 € net si le volontaire est bénéficiaire du revenu de solidarité active ou, s’il poursuit ses études, s’il est titulaire d’une bourse de l’enseignement supérieur du 5ème, 6ème ou 7ème échelon au titre de l’année universitaire en cours). Au surplus, la structure d’accueil verse au volontaire une prestation en nature ou en espèces d'un montant minimum de 106,94 € net correspondant à la prise en charge des frais d’alimentation ou de transport.



Un bénévole n’est pas nécessairement un adhérent

Ce sont les adhérents d’une association, aussi appelés membres ou sociétaires, qui font vivre l’association. Leur nombre est souvent mis en avant pour attester de son importance ou prouver son dynamisme.

En principe, toute personne physique ou morale peut adhérer à une association, à moins que les statuts ne prévoient le contraire (comme par exemple pour une association d’anciens élèves d’une grande école ou d’une université, où les membres doivent être diplômés de l’institution).

Un adhérent est un membre de l’association qui a souscrit une adhésion à l’association et qui est tenu, en règle générale, de verser une cotisation. Cette adhésion lui donne des droits (participation à l’assemblée générale, etc.). Un bénévole est une personne qui donne de son temps pour l’association. Un bénévole n’est donc pas obligatoirement adhérent de l’association, même si, en pratique, ces deux qualités se cumulent fréquemment. Et tous les adhérents, lorsqu’ils sont en même temps bénévoles, ne sont pas forcément des bénévoles "actifs". Souvent, également, une action bénévole précède l’adhésion à une association.


Exemple

Sylvie Dupont, qui n’est pas membre de l’association sportive de son quartier, accompagne avec son époux l’équipe de foot dans laquelle jouent plusieurs de ses amis et rend quelques petits services aux joueurs : elle s’occupe de leur donner régulièrement à boire durant les matchs, aide au rangement du matériel… Lors de ces compétitions, Sylvie Dupont est une bénévole non adhérente de l’association, alors que les joueurs, qui sont eux adhérents, ne sont pas nécessairement des bénévoles !



Bon à savoir

Bon à savoir

Lorsque le bénévole est adhérent de l’association et qu’il agit dans le cadre des missions de l’association déclarées auprès de l’assurance, nul besoin de faire une nouvelle déclaration particulière. Cependant, il faut faire attention, lorsque le bénévole n’est pas adhérent ou lorsque les missions du bénévole dépassent le cadre de l’activité "normale" de l’association: il est alors nécessaire de prendre contact avec votre assureur pour envisager la couverture de ces activités.


Un bénévole n’est pas un sympathisant

Les sympathisants sont les personnes qui approuvent l’action de l’association sans en être membres eux-mêmes ni même bénévoles. Aussi curieux que cela puisse paraître, un bénévole n’approuve pas systématiquement l’action de l’association.


Un bénévole n’est pas nécessairement un militant

Les militants sont les personnes qui vont s’engager activement pour soutenir "politiquement" le projet de l’association, sans en être nécessairement membres ou bénévoles. On distingue parfois le militant "moral" qui s’engage généralement durablement pour une cause qui lui tient à coeur (par exemple la protection de l’environnement) du militant "picoreur" qui s’engage ponctuellement pour des causes précises et concrètes (par exemple la lutte contre la construction d’une décharge d’ordures ménagères ou la libération d’une personne injustement condamnée).



Retour à la page "Le bénévole n'est pas un salarié"