Toutes les options d'accessibilité du site associathèque | Raccourci vers le menu de premier niveau | Raccourci vers le menu de second niveau | Raccourci vers le contenu principal | Raccourci vers le formulaire d'identification | Raccourci vers la recherche | Raccourci vers le pied de page

Budget d'investissement


Pourquoi faut-il avoir une capacité d’autofinancement positive ?

Lors de la construction de son budget d’investissement, l’association doit connaître sa capacité d’autofinancement afin de déterminer :

  • la part de l’investissement qu’elle pourra réaliser en autofinancement,

  • celle nécessitant le recours à un emprunt ou à une subvention.

Par définition, la capacité d’autofinancement correspond à la différence dégagée entre les encaissements et les décaissements de l’association au cours d’un exercice.

  • si les encaissements sont supérieurs aux décaissements, la capacité d’autofinancement est positive,

  • si les encaissements sont inférieurs aux décaissements, la capacité d’autofinancement est négative.


Pour déterminer la capacité d’autofinancement, il convient de retraiter le résultat des charges non décaissées et produits non encaissés.


Capacité d’autofinancement =

Résultat de l’exercice

+ Dotations aux amortissements et aux provisions

- Reprises sur amortissements et provisions

- Quote-part de subvention affectée au compte de résultat

+ Valeurs comptables des éléments d’actif cédés

- Produits ces cessions d’éléments d’actif

Une fois la capacité d’autofinancement calculée, l’association aura les éléments nécessaires pour opter pour un autofinancement ou pour contracter en emprunt dès lors que la capacité d’autofinancement lui permet de rembourser les annuités.


Cas pratique : calcul d’une capacité d’autofinancement

Cas pratique

Reprenons l’exemple de l’association "Le club des amis d’associathèque" et déterminons sa capacité d’autofinancement selon le dernier budget établi.

Il n'y a aucune cession d'actifs au cours de l'exercice.


Résultat : 22 830 - 22 430 = 400
aux amortissements = 2 270
Reprise des amortissements et provisions = 0
Quote-part de subvention affectée au compte de résultat = 0
Capacité d’autofinancement = 2 670


Retour au budget