Toutes les options d'accessibilité du site associathèque | Raccourci vers le menu de premier niveau | Raccourci vers le menu de second niveau | Raccourci vers le contenu principal | Raccourci vers le formulaire d'identification | Raccourci vers la recherche | Raccourci vers le pied de page

Qui peut être le bénévole ?

Portrait du bénévole

Bénévoles

Etre bénévole signifie donner une partie de son temps libre à une association. Aussi, le bénévole porte nécessairement « une autre casquette » dans sa vie de tous les jours ; il peut être : salarié, retraité, chef d’entreprise, membre d’une profession libérale, chômeur, étudiant, lycéen, militaire, élu local ou bien agent public, etc. Diverses réglementations existent pour encadrer la pratique du bénévolat en fonction du métier qu’exerce le bénévole dans sa vie professionnelle. Par exemple, un agent public ne saurait être bénévole dans une association si l’activité qu’il déploie au sein de cette association est susceptible de porter atteinte au fonctionnement normal, à l’indépendance ou à la neutralité du service public. En d’autres termes, le bénévolat ne doit s’accommoder d’aucune situation de « conflit d’intérêts ».

Plus de 16 millions de bénévoles participent au développement de la vie associative et certains d'entre eux sont mêmes bénévoles dans plusieurs associations en même temps. Globalement, les hommes sont un peu plus engagés que les femmes et la majorité des bénévoles a plus de 35 ans (L. Prouteau, Bénévolat, enquête sur la vie associative en France en 2010, ministère de l’emploi et de la solidarité, Drees – BVA, Drees – BVA ). Par ailleurs, les jeunes (tranche 15/35 ans) s’engagent de plus en plus dans un engagement bénévole associatif (+ 33,6 % entre 2010 et 2016 (France bénévolat, L’évolution de l’engagement bénévole associatif en France, de 2010 à 2016).

Toutefois, les bénévoles dirigeants d’associations restent majoritairement des hommes (69 %), surtout dans les grandes associations, même si le nombre de femmes progresse sensiblement, à tout le moins dans les instances dirigeantes (trésorier, secrétaire, etc.).
De même, les dirigeants sont plus souvent âgés, du fait de leur expérience, de leur disponibilité et de leur attachement à l’association dont ils sont parfois les fondateurs. Mais les associations créées récemment font une plus large place à des jeunes dirigeants bénévoles.


Selon l’étude réalisée par Viviane TCHERNONOG (Le paysage associatif français, Juris éditions-Dalloz, 2e éd., 2013), et pour ce qui concerne la fonction de président, les chefs d’entreprise sont surreprésentés dans les secteurs de la défense des intérêts économiques, les professions libérales dans l’action humanitaire et la santé, et les cadres supérieurs dans l’action sociale, l’éducation et le militantisme.

Les enseignants sont, quant à eux, très présents dans la culture et l’éducation, tandis que les cadres moyens se retrouvent plutôt dans le militantisme et le sport. Enfin, les employés sont plus éclatés mais bien présents dans la chasse et la pêche, la santé, les loisirs et le sport. Quant aux ouvriers, ils sont légèrement surreprésentés dans le sport, la chasse et la pêche. Á chaque catégorie sociale son type d’association !