Activité bénévole

Pour occuper son temps libre, Gérald, retraité, aimerait reprendre une activité bénévole mais il ne veut pas que cette reprise d'activité fasse diminuer le montant de sa pension de retraite. Dans quelle mesure cette idée est réalisable ?

Cette activité est admise dès l'instant qu'elle ne donne lieu à aucune rétribution.

Il faut cependant :

  • que Gérald perçoive une pension de retraite complète d'un régime de salariés ou de non-salariés ;
  • ou qu'il ait opté pour une retraite progressive.

Enfin, l'embauche de Gérald ne doit pas avoir pour effet d'éviter le recrutement d'un salarié pour effectuer ces tâches dans l'association.

Activité rémunérée

Après avoir obtenu une proposition intéressante, Gérald - retraité - se demande s'il ne s'engagerait pas plutôt dans une activité rémunérée.

Si le cumul emploi-retraite s'applique à l'ensemble des régimes de base, salariés ou non-salariés, à l'exception des non-salariés agricoles, pour en bénéficier, Gérald doit remplir certaines conditions :

  • d'âge ;
  • de durée de cotisation ;
  • et de cessation d'activité.

Cette dernière condition est remplie lorsque le salarié a rompu définitivement tout lien professionnel avec son employeur. Il peut ensuite reprendre une activité rémunérée grâce à l'application du cumul emploi-retraite.

Pour le retraité bénéficiaire d'une retraite progressive, il peut, si certaines conditions sont remplies, demander à diminuer son temps de travail, au service du même employeur, et procéder simultanément à la liquidation partielle de sa pension de vieillesse.