Alors que le recours au télétravail est massif, la question des frais professionnels spécifiques inhérents à ce mode d'organisation du travail est à nouveau posée.

D'après l'administration fiscale :

  • les allocations versées par l'employeur couvrant des frais de télétravail à domicile, qui peuvent prendre la forme d'indemnités, de remboursements forfaitaires ou de remboursements de frais réels, seront exonérées d'impôt sur le revenu ;
  • les allocations forfaitaires sont exonérées dans la limite de 2,50 euros par jour de télétravail à domicile, dans la limite annuelle de 550 euros ;
  • les frais engagés au réel et justifiés pour les besoins de l'activité professionnelle lorsque celle-ci a été exercée sous forme de télétravail pourront être déduits à hauteur de 2,50 euros par jour de télétravail à domicile, dans la limite de 550 euros, le contribuable conservant la possibilité de les déduire pour leur montant exact si cela est plus favorable.

À noter par ailleurs que le ministère du Travail met en place un numéro vert gratuit pour les télétravailleurs en difficulté : 0 800 130 000.

Auteur

Juris associations pour le Crédit Mutuel