Toutes les options d'accessibilité du site associathèque | Raccourci vers le menu de premier niveau | Raccourci vers le menu de second niveau | Raccourci vers le contenu principal | Raccourci vers le formulaire d'identification | Raccourci vers la recherche | Raccourci vers le pied de page

Tableau de bord


Quelles informations doivent figurer dans le tableau de bord ?

Afin de mettre en place un tableau de bord pertinent, il convient de définir préalablement :

  • ses objectifs (Pourquoi ? Quels sont mes besoins ?),
  • sa forme,
  • son contenu (quelles informations sont nécessaires au dirigeant de l’association ?),
  • sa périodicité.

Sa mise en place nécessite une organisation rigoureuse.

Ainsi, la comptabilité doit être tenue régulièrement. Elle doit permettre de disposer rapidement de l’information au moment voulu et une lecture plus fréquente des indicateurs financiers.
Il convient de recenser et d’enregistrer tous les produits et les charges au titre de la période étudiée, mais également les opérations de trésorerie au moment où elles ont été réalisées et non pas au moment de leurs encaissements ou décaissements effectifs.

Chaque niveau de management, chaque activité, a son tableau de bord qui rassemble des indicateurs d’objectif, des indicateurs d’action (pour atteindre les objectifs) et des indicateurs de performance.


L’indicateur d’objectif

L’indicateur d’objectif permet de savoir si l’objectif est atteint ou non. L’objectif étant discuté avec la hiérarchie, l’indicateur d’objectif fait donc partie du reporting.


L’indicateur d’action

L’indicateur d’action permet de savoir où en est l’exécution d’un plan d’action.

Le plan d’action relève de la seule responsabilité du responsable qui l’a conçu et le conduit. En conséquence, l’indicateur d’action ne doit pas appartenir au reporting.


L’indicateur de performance

C’est l’indicateur le plus difficile à trouver. Il permet de mesurer l’efficacité d’un plan d’action. Il permet également la comparaison entre plusieurs entités ou plusieurs périodes.

Le tableau de bord peut comprendre :

  • des indicateurs de "production" correspondant à un indicateur d’objectifs :
    • combien d’heures de travail dans un ESAT ?
    • combien de pièces produites ?
    • combien de billets vendus ?
    • combien d’adhérents ?
  • des indicateurs financiers (ou de performance) :
    • les ressources : subventions, dons et legs, prestations fournies, cotisations, aides diverses, produits financiers, etc.
    • les dépenses : achats de fournitures, services extérieurs (prestations et services), personnel, investissements. Un abonnement mensuel de certaines charges permet de donner plus de lisibilité (exemple : assurances), ou simplifier la prise en compte des frais et charges,
    • les résultats intermédiaires,
    • la trésorerie : position début et fin de mois, mouvement du mois, échéances à payer, investissements, emprunts, etc.

Le tableau de bord peut se présenter sous diverses formes :

  • un tableau reprenant uniquement les chiffres clés de la période étudiée (cf. document à télécharger en haut de page) ;
  • un tableau comparant le réalisé de la période avec le réalisé de l’exercice précédent (cf. onglet "Analyse") ;
  • un tableau comparant le réalisé de la période avec le budget établi (cf. doc à télécharger en haut de page);
  • un tableau comparant le réalisé de la période avec le budget établi sur une période donnée et avec projection du réalisé jusqu’à la fin de l’exercice.

Le tableau de bord permet de mesurer l’état d’avancement de l’activité et du résultat par rapport à l’exercice précédent.

Cf. tableau de bord mesurant les écarts d'un exercice à l'autre, en téléchargement plus haut.