Les 5 étapes pour créer un site associatif

ETAPE 1 : Choisissez un nom de domaine ETAPE 2 : Choisissez la bonne solution technique ETAPE 3 : Répondez aux besoins des utilisateurs ETAPE 4 : Pensez à faire évoluer votre site ETAPE 5 : Administrez et sécurisez votre site

Étape 1  Choisissez un nom de domaine

Avant même le dépôt des statuts en préfecture, vérifiez la disponibilité du nom de domaine du futur site de l'association. Car il est capital que le nom du site corresponde à celui de l'association pour être facilement trouvable sur la Toile.

Exemple

votre association artistique s'appelle « Les allumés » et vous constatez que le nom de domaine « lesallumes.net » est déjà réservé par un restaurant qui figure sur la première page de Google. C'est embêtant !

Si disponible, louez le nom de domaine avec des extensions principales  .fr, .org et même .com, .net pour se protéger. Coût  entre 30 et 50 € par an

Étape 2 : Choisissez la bonne solution technique

Dès la création de l'association et avant la création d'une page Facebook, créer un site.

  • 1ère solution : une offre pré-installée avec un modèle adapté aux smartphones (RWD). Plusieurs possibilités s'offrent à vous : Framasite (gratuit et sans publicité, pas de données collectées), wordpress.com (freemium et Open Source, avec publicité, données collectées), Wix, Stringly, Google sites... (freemium et propriétaires, avec publicité, données collectées). Soyez prudent avec les offres gratuites proposées par des start-up dont la pérennité n'est pas assurée.
  • 2ème solution : dès le début, vous pouvez opter pour un site chez un hébergeur avec un SGC Open Source : WordPress (WP), Drupal ou Joomla. Mais sans bénévole compétent ou l'aide d'un professionnel, il faudra faire appel à un prestataire, pour la conception. Cadrez son intervention avec un cahier des charges et comptez entre 600 et 3000 €. Ajoutez-y les locations du nom de domaine et de l'espace d'hébergement, minimum 100 €, chaque année.

Étape 3 : Répondez aux besoins des utilisateurs

Pensez aux utilisateurs (démarche UI et UX) qui viendront visiter votre site. Votre stratégie de communication doit répondre à leurs besoins.

Prenons l'exemple d'une association sportive, vos 2 publics cibles principales seront : les futurs adhérents et les adhérents actuels. Les adhérents potentiels doivent trouver : le descriptif de votre activité sportive et des informations sur le pedigree de vos enseignants, les horaires et lieux des cours, les tarifs, les modalités d'adhésion et la possibilité de vous contacter facilement. Voire la possibilité d'adhérer en ligne. Vos adhérents actuels viendront chercher des actualités : stages, cours annulés, conseils pour une meilleure pratique...

Pensez à une équipe de rédacteurs pour alimenter régulièrement le site.

Des textes et des images optimisés pour le Web (75 dpi) doivent être prêts pour la mise en ligne. Veillez au respect des droits à l'image, si des adhérents figurent sur vos photos. N'oubliez jamais les mentions légales avec éventuellement une Licence Creative Commons.

Et respectez le RGPD en limitant la collecte de données personnelles.

Une fois le site mis en ligne, testez le référencement et suivez les statistiques (Web Analytics) pour adapter votre contenu rédactionnel et les fonctionnalités du site.

Étape 4 : Pensez à faire évoluer votre site

Un site est vivant, pensez aux évolutions, dès la mise en ligne.

Votre association sportive va grossir d'ici un an, il sera temps... et vous aurez les moyens, d'être plus « pro », de passer à un site hébergé avec un SGC Open Source, sans oublier qu'il doit rester accessible et adapté aux smartphones (RWD). Voire faites appel à un prestataire pour maquetter votre site (wireframe, zoning).

Si votre 1er site était chez wordpress.com, vous pourrez exporter la base de données et l'importer chez votre hébergeur avec le CMS WordPress. Tout ne sera pas perdu, ce qui risque d'être le cas avec les autres solutions de site pré-installé. Renseignez-vous bien dès l'étape n° 2 !

Coût : minimum 100 € par an, voire plus si votre site reçoit de nombreuses visites et que cela nécessite une offre d'hébergement plus performante. L'analyse des statistiques vous le dira.

Étape 5 : Administrez et sécurisez votre site

Avec un site chez un hébergeur, outre des rédacteurs, il faudra s'entourer d'un webmestre pour toute la partie « administration » du site.

Les aspects de sécurisation et de sauvegarde (FTP) sont capitaux. Tout le reporting sur les données statistiques (KPI) sont aussi déterminantes dans l'évaluation de vos actions de communication, campagnes, relations presse.

N'oubliez pas de tester l'accessibilité et le référencement.