Les employeurs peuvent encore demander la prise en charge du coût pédagogique des formations de leurs salariés, à certaines conditions.

Alors que la date limite de dépôt des dossiers de demande de prise en charge des formations par le Fonds national pour l'emploi (FNE) était en principe fixée au 31 mai 2020, le ministère du travail a mis à jour son « questions-réponses » sur le dispositif le 4 juin 2020.

Bonne nouvelle : la date limite du 31 mai 2020 ne concerne que les salariés en activité partielle, le dépôt d'une demande au-delà de cette date restant possible pour un public mixte (salariés en activité partielle et salariés qui ne le sont pas).

Pendant la crise sanitaire liée au covid-19, l'accès au FNE-Formation avait été étendu à toutes les entreprises ayant des salariés placés en activité partielle.

  • À concurrence de 1 500 €, l'Etat finance 100 % des coûts pédagogiques de la formation.
  • Au-delà de 1 500 €, « une instruction plus approfondie doit être faite, afin de trouver des solutions au besoin de l'entreprise pour un coût adapté ».

Auteur

Juris associations pour le Crédit Mutuel