En activité partielle et désœuvré ? Le ministère du Travail propose une solution : utiliser le Fonds national de l'emploi (FNE) pour se former.

Pendant la durée de la crise sanitaire, l'accès au FNE est accessible à l'ensemble des salariés placés en activité partielle par leur employeur.

Lorsque le projet fait porter des coûts pédagogiques inférieurs à 1 500 € par salarié, l'État prend en charge la totalité des coûts pédagogiques sans plafond horaire. Au-delà de ce montant, le dossier doit faire l'objet d'une instruction plus détaillée par la Direccte.

La Direccte est autorisée à conclure des conventions pour toute demande intervenant avant le 31 mai 2020. Les demandes de prise en charge peuvent même être rétroactives au 1er mars 2020, à condition de couvrir la période pendant laquelle les salariés sont en activité partielle.

Les actions éligibles sont les actions de formation, les bilans de compétences et les actions permettant de faire valider les acquis de l'expérience réalisées à distance, à l'exception de celles relevant de l'obligation de sécurité de l'employeur et des formations par apprentissage ou par alternance.

Tous les salariés en activité partielle sont concernés, à l'exception des apprentis et des alternants.

Auteur

Juris associations pour le Crédit Mutuel