Le Haut Conseil à la Vie Associative propose quelques analyses à partir des premiers constats liés à la crise du Covid.

La crise sanitaire mobilise simultanément des forces associatives dans un grand nombre de domaines. Les associations en cette période de crise, constituent donc une source de mobilisation au-delà de leur périmètre originel.

Le HCVA évoque différents constats en matière d'engagement bénévole, du rôle de l'État dans l'intermédiation bénévole et donne son analyse en la matière ainsi que des préconisations.

Le HCVA constate qu'il n'y a pas moins de bénévoles mais que d'autres formes de bénévolats se sont développées, répondant à d'autres modes de vie sans restreindre l'envie d'engagement, comme en témoigne l'augmentation du nombre de bénévoles parmi les jeunes.

Il rappelle aussi la mobilisation de l'État pour accompagner les associations par différents types de mesures (aides financières, allègement des prélèvements sociaux...).

Le HCVA dans son rapport sur les nouvelles formes d'engagement a constaté et conclut que les mouvements qui bouleversent les associations, leur gouvernance sont les mêmes que ceux que connaissent la société.

Il ressort pour lui 5 préconisations : encourager l'engagement des jeunes, favoriser un lien intergénérationnel, une réflexion sur l'intermédiation, la formation des bénévoles, l'accompagnement des associations.

Auteur

Juris associations pour le Crédit Mutuel