En raison de la crise sanitaire, de nombreux dispositifs sont déployés pour lutter contre le chômage et la précarité ; le dispositif des emplois francs est boosté pendant quelques semaines.

Généralisés à l'ensemble du territoire national depuis le 1er janvier 20201, les emplois francs sont un dispositif d'insertion pour les demandeurs d'emploi résidant dans un quartier classé « politique de la ville » (QPV) ou une zone de revitalisation rurale (ZRR). Aucune condition d'âge ou de diplôme n'est requise. Le dispositif expérimental mis en place jusqu'au 31 décembre 2020 est prolongé d'un an, soit jusqu'à la fin de l'année 2021.

Par ailleurs, l'aide est revalorisée pour certains contrats conclus entre le 15 octobre 2020 et le 31 janvier 2021 :

  • contrat à durée indéterminée (CDI) : 7 000  euros pour la première année puis 5 000 euros pour les années suivantes, dans la limite de 3 ans (au lieu de 5 000 euros sur trois ans) ;
  • contrat à durée déterminée (CDD) d'au moins 6 mois : 5 500 euros la première année puis 2 500 euros l'année suivante, dans la limite de 2 ans (au lieu de 2 500 euros par an sur deux ans maximum). Si un CDI succède à un CDD d'au moins 6 mois ayant ouvert droit à l'aide, elle continue d'être versée dans la limite de 3 ans.

Pour en bénéficier, le contrat doit être à temps complet et conclu avec un jeune de moins de 26 ans à la date de la signature du contrat. L'aide n'est pas cumulable avec une autre aide de l'État à l'insertion, à l'accès ou au retour à l'emploi. Elle n'est pas versée pour les contrats de professionnalisation d'une durée d'au moins 6 mois, exclus du dispositif.

Auteur

Juris associations pour le Crédit Mutuel