Détermination de la Trésorerie

Trésorerie = Fonds de Roulement – Besoin en Fonds de Roulement (T = FR – BFR)

Fonds de roulement (FDR) Besoin en Fonds de roulement (BFR)
Trésorerie (T)

Dans ce schéma, les fonds permanents couvrent les besoins en fonds d'exploitation, générant une trésorerie positive.

Le « stock » de trésorerie permet sans soucis de financer l'activité de l'association sans recours à des concours bancaires.

Fonds de roulement Besoin en Fonds de roulement
Trésorerie

Dans ce cas, les besoins de financement de l'activité sont supérieurs aux fonds permanents, engendrant une trésorerie négative, donc l'association devra faire appel à un découvert bancaire pour financer son activité.

Une bonne gestion financière : analyse de cas d'une structure ayant une trésorerie positive

Cas d'une association ayant un Besoin en Fonds de Roulement

BFR FR +
T +

Le FDR est tellement important qu'il couvre entièrement les besoins du cycle d'exploitation et dégage d'abondantes liquidités disponibles. Cette trésorerie positive peut être placée pour dégager des produits financiers.

Cas d'une association ayant un Excédent en Fonds de Roulement

T + FR +
EFR

Les ressources induites par le cycle d'exploitation s'ajoutent à un excédent de ressources permanentes pour dégager un excédent de liquidités important.

Les excédents des ressources longues et les délais de règlement consentis par les fournisseurs alimentent une trésorerie très importante.

Ce cas se rencontre pour les associations financées par dotation globale ou par subvention, avec des acomptes réguliers.

Un des dangers de cette situation repose souvent dans le fait que la trésorerie étant significative, les investissements sont financés directement par la trésorerie. Lorsque leur montant n'est pas très élevé, ce n'est pas un problème.

Par contre, il faut être vigilant à ne pas « utiliser » trop de trésorerie pour financer des emplois long-terme. Cela peut entraîner un manque de disponibilités, ensuite, pour le financement des opérations du cycle d'exploitation, notamment après quelques années de déficit.

FR – EFR +
T +

Les fournisseurs financent le cycle d'exploitation et également une partie des immobilisations. Un renforcement des ressources stables est nécessaire, soit par renforcement des fonds associatifs, soit par emprunt pour financer les investissements.

C'est une structure financière déséquilibrée car elle n'est soutenue que par des crédits fournisseurs. Cette situation est possible s'il y a une confiance acquise dans les fournisseurs.

Les délais de règlement accordés continuent de financer en permanence les besoins d'exploitation, une partie des immobilisations et de procurer une trésorerie positive.

Une bonne gestion financière : cas d'une structure ayant une trésorerie négative

Cas d'une association ayant un Besoin en Fonds de Roulement

BFR FR +
T –

Le BFR constaté est financé, en partie par des ressources permanentes (FDR +) et en partie par un excédent des concours bancaires courants sur les disponibilités.

Le FDR est positif mais insuffisant pour couvrir l'ensemble des besoins du cycle d'exploitation d'où un recours à des crédits de trésorerie. Il convient d'apprécier l'importance du risque bancaire courant.

Une analyse du BFR peut s'avérer utile pour connaitre les postes de l'actif circulant qui pourraient être diminués. Par exemple, les créances auprès des usagers ou des adhérents pourraient être étudiées pour connaitre les délais de paiement réels. Souvent une action sur ces délais de recouvrement permet une diminution du besoin de financement de l'activité.

FR – T –
BFR

Les concours bancaires courants couvrent l'ensemble du BFR et du FR. Cette situation est déséquilibrée et porteuse de danger.

Caractéristique des structures en difficultés et qui sont portées à bout de bras par les banquiers dont les concours à court terme financent non seulement le BFR mais également une partie des immobilisations (car FR < 0).

Cas d'une association ayant un Excédent en Fonds de Roulement

FDR – EFR +
T –

Les ressources permanentes ne couvrent qu'une partie de l'actif immobilisé (FDR –) et leur insuffisance est compensée d'une part par les fournisseurs et d'autre part par les concours bancaires courants. La dépendance financière externe de la structure est grande.

Cette structure financière est déséquilibrée car une partie de l'actif immobilisé est financée par des ressources courtes d'origine bancaire (crédits de trésorerie) et des ressources d'exploitation (dettes fournisseurs).

En cas d'arrêt de facilités par les fournisseurs ou par la banque, l'association peut se trouver en situation de cessation de paiements, c'est-à-dire qu'elle ne peut plus payer ses dettes exigibles à court terme grâce à ses créances et actifs à court terme.