VIAVOICE a réalisé en 2020 la treizième édition de l'étude qualitative pour l'Observatoire du Don en Confiance.

Cette étude a été effectuée en ligne entre le 14 et le 20 septembre dernier auprès d'un échantillon représentatif de 2 002 personnes.

En synthèse, il ressort une baisse généralisée de la confiance qui marque le décalage entre la forte mobilisation du secteur associatif pendant la crise sanitaire et la perception de celle-ci par les Français et une véritable posture de défiance.

Autres points remontant :

  • comme principal frein au don : le manque de confiance à l'égard de l'utilisation des fonds (68 % en hausse de 6 points) ;
  • autres freins au don marquant : le fait de déjà contribuer par des actions quotidiennes, le manque de connaissance du sujet et le fait de ne pas savoir quelle cause choisir ;
  • 1 Français sur 2 veut des preuves réelles qui sont un gage de confiance bien avant la notoriété et l'image de l'association ;
  • les cagnottes de particuliers en ligne génèrent plus de confiance pour les plus jeunes et la récolte rapide de fonds ;
  • près de ⅔ des Français pensent que la transparence des informations ne changerait rien à leur façon d'agir ;
  • ¾ des Français pensent qu'un organisme de confiance permet de limiter les scandales liés aux associations ;
  • 40 des Français se déclarent comme donateurs réguliers (en baisse de 4 points).

Auteurs

Observatoire du Don en Confiance - VIAVOICE