Évelyne Jardin, Juris associations - Partenaire Associathèque

Depuis l'arrivée de la crise sanitaire, la communication interne a été considérablement numérisée en utilisant des solutions en ligne souvent issues d'un usage privé.

Comment reprendre la main avec des outils plus respectueux des données personnelles ? Et comment rénover sa communication externe avec un nouveau site éco-conçu.

La communication interne est probablement celle qui a été le plus bouleversée par le confinement. Les canaux Web et particulièrement conversationnels (Messenger, WhatsApp) ont affirmé leur place pour fluidifier les relations internes. Les espaces de stockage et de visio en ligne (Google Drive, Dropbox, Zoom, Skype, Google Meet) voire des outils d'organisation (Trello, Slack) ont facilité les échanges en distanciel synchrones ou asynchrones. Toutefois, les propriétaires de ces nombreux outils ont une réputation sulfureuse forgée à coups de scandales (Cambridge Analytica, non-respect du RGPD, failles de sécurité laissant fuiter des millions de données personnelles.). Donc, confiez-leur avec parcimonie vos moyens de communication internes.

Conseil de l'experte
Depuis le 15 septembre 2020, l'association Indie Hosters qui fait partie du collectif des CHATONS (Collectif des Hébergeurs Alternatifs Transparents Ouverts Neutres et Solidaires) a lancé Liiibre. « C'est un espace sécurisé avec un compte pour chaque usager donnant accès aux meilleurs outils libres pour collaborer en ligne dans une seule interface unifiée : stockage de données, agendas partagés (Nextcloud), édition de documents (OnlyOffice), messagerie instantanée (RocketChat) et visioconférence (Jitsi). Avec un seul mot de passe, chaque usager accède facilement à l'ensemble des outils ». Une solution 4 en 1 qui devrait être utile pour les petites et les moyennes structures et qui nécessite un accompagnement. Ce qui est désormais possible grâce à des sessions de formation en présentiel et en petit groupe.

Du côté de la communication externe, si le site demeure le canal phare d'information pour une forte majorité d'associations, force est de constater qu'ils ne sont souvent pas à niveau : certains ne s'adaptent toujours pas à une navigation sur smartphones, les interfaces utilisateurs sont peu conviviales, les pages d'accueil sont surchargées, la page mentions légales absente, l'information sur la collecte des cookies et le paramétrage non confirmes au RGDP, l'accessibilité et l'éco-conception non pensées...

Dans ces conditions, comment inspirer confiance ? Comment attirer des nouveaux donateurs, bénévoles, bénéficiaires ou partenaires ? S'il y a un projet majeur à lancer au 4e trimestre 2020, c'est probablement une refonte du site. Des professionnels (prestataire ou bénévole expert) vous accompagneront car la tâche est ardue et, pas seulement du point de vue technique.

Car le nouveau site reflétera les activités phare de l'association. Donc, la refonte implique de mener une réflexion d'ensemble sur le projet associatif.

Conseil de l'experte
Pour réfléchir et agir sur l'impact environnemental du numérique, ne manquez pas les conférences en ligne d'Ethics by Design, du 28 septembre au 2 octobre 2020.