Un décret entré en vigueur le 27 avril 2019 étend le dispositif qui est en principe en place jusqu'au 31 décembre 2019. Un des critères d'éligibilité aux emplois concernés est notamment de résider dans l'un des quartiers prioritaires de la ville, dont la liste est établie par arrêté*. Le nouveau décret étend l'éligibilité du dispositif aux bénéficiaires d'un contrat de sécurisation professionnelle résidant dans un des quartiers visés.

L'aide accordée aux employeurs est de 5 000 euros par an sur 3 ans maximum pour un contrat à durée indéterminée (CDI) et de 2 500 euros par an pour un contrat à durée déterminée (CDD) d'au moins 6mois, dans la limite de 2 ans. Les montants ne changent pas mais l'aide sera prolongée en cas de renouvellement d'un CDD d'au moins 6 mois ou en cas de transformation d'un CDD en CDI, dans la limite de 3 ans. L'aide est revalorisée à la date d'exécution du nouveau contrat.

Par ailleurs, le délai accordé aux employeurs pour adresser la demande d'aide est porté de 2 à 3 mois à compter de la signature du contrat.

* arr. du 22 mars 2019, JO du 27, texte n° 19