L'Autorité de la concurrence avait relevé que les conditions d'adhésion à cette association n'étaient ni objectifs ni transparents et par conséquent discriminatoires. Pour éviter que ses critères d'adhésion ne soient discriminatoires et donc illicites, l'association a dû prendre des engagements auprès de l'Autorité de la concurrence.